2 CV magazine n°134 : 2 CV 4 1978

Nos petits plaisirs, nos petites autos, nos petites réunions. Notre petite vie. À la fin du mois de février, tout a volé en fumée. Du fond du cœur, nous espérons qu’aujourd’hui, vous et vos proches êtes en bonne santé. Qu’il ne manque pas un seul lecteur pour lire ce modeste et bien insignifiant éditorial. Le reste n’a strictement aucune importance.

Nous sommes soulagés d’avoir pu sortir ce numéro. C’est le plus dur que nous ayons eu à fabriquer. On pourra toujours se dire: «ce fut une expérience». Nous nous en serions volontiers passé. Au début, je n’y ai pas cru. Personne n’y a cru. Qu’une province de 45 millions d’habitants se retrouve en quarantaine du jour au lendemain ne m’a pas spécialement alerté. Les Chinois ne font rien comme les autres. Et puis, tout s’est accéléré. En quarante-huit heures, le basculement de «notre» existence s’est effectué sans que l’on comprenne exactement pourquoi ni comment. Nous avons quitté les locaux du journal en quatrième vitesse, emporté ce que nous pouvions afin que le magazine puisse quand même être écrit, relu, mis en page, imprimé. En panique, j’ai pris de la documentation, des livres, des archives et finalement, un peu n’importe quoi. Les sacs des grandes surfaces sont d’une solidité peu commune.

Une semaine plus tôt, devant la machine à café qui nous manque tant, nous en étions à nous demander, mi-rigolards, mi-angoissés, si «le télétravail avait du bon», «comment faire ou ne pas faire». Métaphysique ridicule, préoccupations de bien-portants, alors que l’on commençait à mourir à l’autre bout de la planète. Le grand groupe Hommell auquel j’appartiens est devenu une toute petite famille. D’ailleurs, j’ai l’impression que tout a rapetissé autour de nous. Ses membres se sont retrouvés dispersés aux quatre vents du jour au lendemain. Nous avons appris à travailler «à la maison», ce qui tombait bien puisque nous ne pouvions plus en sortir. C’est toujours le cas, à l’instant précis où ces mots s’affichent sur l’écran de mon ordinateur, qui a la bonne idée d’être portable.

Nous avons essayé de vous construire le meilleur magazine possible dans des conditions inédites. Je ne sais pas si nous y sommes parvenus, et c’est pour cela que nous vous demandons d’être indulgents. Toutes les manifestations Deuchistes ont été annulées ou reportées, y compris la Nationale de Saint-Dizier qui se déroulera en 2022, puisque l’édition 2021 est déjà attribuée à Plouay, dans le Morbihan. Des fêtes, il y en aura d’autres, beaucoup d’autres. Nous ressortirons nos 2 CV dans peu de temps. Je suis d’un optimisme absolu. Nous sommes les plus forts.

Philippe Hazan

Au sommaire de ce n°134 de 2 CV magazine :

2 CV 4 1978
Pièce d’identité : 2 CV 6 1972 jaune primevère AC 321
23 mai 1979 : Citroën présente la Méhari 4×4
2 CV + Buggy, où comment fabriquer un Deuggy
Portfolio : les amateurs en compétition avec leur 2 CV et dérivés

Retrouvez le sommaire complet et achetez ce numéro en version papier ou numérique sur hommell-magazines.com