2CV magazine n°124 : la 2CV a 70 ans !

Le numéro des 70 ans est arrivé !
Visitez les Coulisses du Salon 1948 où fut présentée la 2 CV A au mois d’octobre 1948. On y apprend les rapports extrêmement tendus existants entre Vincent Auriol, Président de la République et Pierre Boulanger, lors du passage du chef de l’Etat sur le stand Citroën. La 2e partie de l’article est dans prochain numéro. Nous verrons pourquoi Citroën a lancé la 2 CV… trop tôt.

Plus de batteurs sur la 2 CV
Dans le même n°124, les confidences de François Monath, l’homme qui supprima les batteurs sur la 2 CV au profit des amortisseurs hydrauliques aux quatre roues. Il fut le précurseur des essais « Grand Froids » chez Citroën. Son récit est passionnant.

Match Dyane 6-Renault 6
La Dyane 6 est-elle supérieure à la Renault 6 L ? Nous vous laissons la surprise du résultat dans le nouveau n° 124 qui vient arriver en kiosques. Et un petit tour en Méhari en Sardaigne, cela vous dit ? C’est aussi dans le n°124, avec une Carte d’Identité de la 2 CV AZAM 1963, le prix des enchères… et pas mal d’autres choses à lire. On se retrouve vite…

185 000 francs au salon 1948
Voici le recto/verso « face 1 » du fascicule publicitaire distribué aux visiteurs, lors du Salon de Paris 1948… à plus de 400 000 exemplaires. En haut à gauche, maladroitement biffé en noir, le paragraphe concernant le démarrage du moteur à la ficelle, tel qu’il était prévu sur la 2 CV A de série. Pierre Boulanger avait fini par renoncer à ce système archaïque – mais économique – consistant à se priver d’un démarreur pour lancer le moteur, comme sur un bateau. Il faut dire que sa fille, en lui racontant sa mésaventure, bloquée sur un passage à niveau, ne pouvant plus repartir, tirant sur cette « satanée » ficelle, l’avait profondément choqué. C’est pour cela – et aussi parce que le Service Commercial – était farouchement contre, que le démarrage à la ficelle fut abandonné au profit du démarreur électrique. La brochure précise par ailleurs : « son prix serait de 185 000 francs sur la base des salaires et des prix en août 1948. Livraison : courant 1949« . A cette date, les délais de livraisons variaient de deux à quatre ans !

Dans ce n°124, nous nous sommes replongés dans l’ambiance du Salon de Paris 1948, plus particulièrement chez Citroën où la 2 CV A faisait ses premiers débuts officiels…. difficiles ! Ambiance morose, contingentement du carburant avec maintien des bons d’essence, peu de voitures à vendre, crédit rare et cher, contrainte de l’état en tous genres… Sous la verrière du Grand Palais de Paris en octobre 1948, les visiteurs venaient pour admirer, comprendre, rêver. Mais combien étaient-ils en mesure de signer un bon de commande ?

Dans notre prochain numéro, nous vous expliquons pour quelle raison Citroën eût tort de commercialiser les premières 2 CV courant 1949, alors que la voiture n’était pas encore au point, et que l’outil de production ne l’était pas davantage.

Retrouvez le sommaire complet et achetez ce numéro en version papier ou numérique sur hommell-magazines.com